La compagnie 

Le Théâtre Majâz (« métaphore » en arabe) a comme point de départ une rencontre entre trois étudiants de l’Ecole de théâtre Jacques Lecoq : Ido Shaked, Lauren Houda Hussein et Hamideh Ghadirzadeh, en 2007.

 

D’Israël, de Palestine, de France, du Liban, d’Espagne, d’Iran ou du Maroc chaque comédien de cette compagnie apporte avec lui son identité, sa culture et son histoire au service d’une même exigence artistique. Il ne s’agit pas de théâtre “humanitaire” ou “social”, mais bien du théâtre dans son rôle premier d’interrogateur sur le monde.

 

Nous revendiquons un théâtre politique et engagé au service d’un langage artistique pertinent. Nous considérons que la mémoire collective est une oeuvre d’art. Elle est manipulée et donc laisse hors champs les éléments non conforme. Elle réduit notre perception au présent et rend notre imaginaire politique et humain étroit et faible. Nous commettons des “attentats de la mémoire” pour révéler des possibilités occultées. 

Lauren Houda HUSSEIN

Ido

SHAKED

Hamideh GHADIRZADEH

Sheila

MADEA

Bashar

MURKUS.

Henry

ANDRAWES

Ghassan

EL HAKIM

  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • w-googleplus