Le Théâtre Majâz est fondé en 2009 à Paris par l’autrice franco-libanaise Lauren Houda Hussein et le metteur en scène israélien Ido Shaked après leur rencontre à l’Ecole Internationale de Théâtre Jacques Lecoq. 

Le premier spectacle de la compagnie, Croisades de Michel Azama, rassemble des comédiens français et du Proche-Orient. Il est joué en hébreu, arabe et français dans différentes villes d'Israël et de Palestine avant de venir jouer à Paris, au Théâtre du Soleil en 2011. Commence alors, avec le Théâtre du Soleil, une collaboration sur plusieurs années. 

Les Optimistes, premier texte de la compagnie, y est créé en 2012 après une longue période de résidence à Jaffa en Israël. Le spectacle tourne de 2012 à 2016, en production déléguée avec le Théâtre Gérard Philipe CDN de Saint-Denis. 

Après ces deux premières créations tournées vers le Proche-Orient et jouées en plusieurs langues, la compagnie poursuit sa recherche théâtrale politique et engagée en confrontant la petite histoire à la grande. Au travers de grands sujets de société ou d’événements historiques, il s’agit pour l’équipe de questionner les enjeux de frontières réelles ou imaginaires en mettant au coeur des récits les batailles et les doutes de nos personnages. Le processus de travail se construit dans un va et vient permanent entre l’écriture, la recherche documentaire et le travail au plateau. 

En 2016, la compagnie créée Eichmann à Jérusalem ou les hommes normaux ne savent pas que tout est possible en coproduction avec le Théâtre Gérard Philipe CDN de Saint- Denis, et en collaboration avec les Archives Nationales. En 2019, L’Incivile en coproduction avec la Scène Nationale de Châteauvallon et le Théâtre Joliette à Marseille est créé à Toulon, et est depuis en tournée. 

En 2021, Ido Shaked et Lauren Houda Hussein deviennent artistes associés au Théâtre Jean Vilar de Vitry-sur-Seine et à la Scène Nationale d’Aubusson pour 3 saisons. 

Cette collaboration avec le Théâtre Jean Vilar s’ouvre avec la création d’une forme itinérante destinée à jouer aussi bien en hors les murs qu’à la salle. Une histoire subjective du Proche- Orient mais néanmoins valide… je pense, s’articule sur 3 épisodes de 55 minutes portés par une comédienne et un oudiste. Le premier épisode, Beyrouth ou bon réveil à vous ! est créé pendant la crise du covid en mai 2021 au Théâtre des Quartiers d’Ivry et joue en mai et juin en itinérance à Vitry-sur-Seine. 

Parallèlement aux spectacles, la compagnie développe un travail d’actions culturelles dans les différents territoires dans lesquels elle intervient.