Extraits d’articles parus dans la presse israélienne et française

 

“L’initiative d’ouverture à l’international du festival de Saint-Jean d’Acre doit absolument être poursuivie l’année prochaine.”

Le festival de Saint-Jean d’Acre qui fête son trentième anniversaire a pris une dimension internationale avec le spectacle « Croisades » du Théâtre Majâz. Cette troupe regroupant des artistes français, libanais, iraniens, espagnols, israéliens et palestiniens traite les conflits du Proche Orient dans une vaste perspective géographique et historique.

« Croisades » du Théâtre Majâz amène le spectateur dans un voyage au coeur d’une société déchirée et nous propose un regard pertinent et direct sur la situation au Proche-Orient. Cette pièce subtile et pleine d’humour construite comme un puzzle donne une image perturbante du cycle des violences au Proche-Orient.

« Malgré la pluie le spectacle continue »
“L’initiative doit absolument être poursuivie l’année prochaine.”
« C’est ici que ça se passe »
"L'usage des trois langues donne la force et l'urgence à la pièce de Michel Azama."

Le spectacle « Croisades » du Théâtre Majâz était moins facile que les autres spectacles cette année. Mais pas à cause du jeu d’acteurs (excellent) ou de la mise en scène soignée d’Ido Shaked, mais
parce que la pluie – le vrai héros du festival cette année - a frappé le spectacle sans remords. De ce chaos est né quelque chose d’unique

 

Avec la pièce « Croisades », le Théâtre Majâz dissèque la folie tristement
ordinaire des hommes en période de conflit armé. A découvrir d’urgence : il ne reste plus que quatre représentations pour faire ce voyage au centre de la guerre.

En ce moment, Ariane Mnouchkine et le Théâtre du Soleil accueillent "Croisades", une création collective du Théâtre Majâz sur un texte de Michel Azama. Ce collectif, pas comme les autres, a formé le projet un peu fou de réunir en son sein des comédiens israélien, palestinien, franco-libanais, franco-iranien, marocain et espagnol. Leur premier défi fut de jouer à Saint-Jean d’Acre (l’ancienne capitale des Croisés en Terre sainte).

 

 

Avec la pièce « Croisades », le Théâtre Majâz dissèque la folie tristement
ordinaire des hommes en période de conflit armé. A découvrir d’urgence : il ne reste plus que quatre représentations pour faire ce voyage au centre de la guerre.

Plus que trois jours pour voir « Croisades » à Paris
  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • w-googleplus